Apportez moi la tête de...

Développé… couché !

 Où la sociologue en entreprise d’une grosse firme nord américaine perd pied dans sa relation avec les « Homme-computer »…  

Dans l’espace de bureau où je travaille, on est en « open space »… Les grands espaces, quoi, on est en Amérique du nord et on a de la place, autant en profiter !Les gens se disent bonjour le matin, bonne journée à la pause de la matinée, bon appétit pour le dîner et bonne nuit le soir en partant… On est dans une dimension polie et policée de la micro société, tout le monde fait l’effort d’être sympathique avec ses collègues et se tire des sourires forcés à longueur de journée… Pas question d’être franc et de dire au mec du 2eme étage « va chier ! » lorsqu’il il te demande si t’as bien coché la bonne case du formulaire 321-568/2563 XJ quand t’as pris un stylo bille rouge… Voilà, c’est comme ça pour tout le monde…. Tout le monde, non, c’est sûr, j’avais oublié de parler des informaticiens…

Les informaticiens sont une espèce bien à part, c’est sûr ! Comment définir déjà le rôle en entreprise d’un informaticien ? Si certains « réparent » du hardware ou traquent le virus sans jamais ne rien t’expliquer, d’autres « développent »… Ok ! Mais, euh, tu développes quoi ? Oh, là, tu vois, je refais la stux grnsjkl msjbh u kizs dfjvisih bfhfidn… Oh, crisse ! V’là le sommet de la montagne… C’est sûr, il y  a un monde qui nous sépare avec ces gens là ! Alors tu réponds pour être aimable : « Ah, OK… ça doit être très intéressant ! » C’est tout ce qu’il fallait pas dire ! Voilà le golgoth numérique qui lance son explication sur son labeur technique… Pfuu ! Ca doit bien faire 5 ans qu’il a pas parlé pour vider son panier comme ça ! Alors que t’es prêt à péter ta coche tellement y t’emmerde et t’encombre l’esprit, il faut vite réfléchir à une parade pour te dérober : « Ok ! L’important, c’est que ça marche… ! » La phrase est suffisamment explicite pour que, normalement, on te lâche la tuque… Mais pas là ! Le golgoth revient à la charge en te disant que non, c’est pas le principal, que des programmes développés comme ça, ça existe mon dieu pas, que l’importance que ça représente pour la communauté si un jour ça dépasse le stade du test etc etc…

Oh la la, tu sais désormais que tu va passer ton dîner à écouter des affaires incompréhensibles et que tu t’en calîsses… J’en ai les bleus ! Pourquoi j’ai été lui causer à lui, qu’est ce qu’il m’a pris ? Tout le monde s’écarte à bonne distance du crotté et de son flot de paroles qui font passer les Niagara Falls pour une chasse d’eau de sanibroyeur… Tout le monde sauf moi, coincée par le refus de l’envoyer chier… ça se paye une éducation catholique, ça se paye tous les jours ! Donc t’es là et t’endures ! Tu comprends de moins en moins les  élucubrations techniques du geek et tu le détestes cordialement de plus en plus… c’est comme si quand t’emmènes ton auto pour une révision post hivernale, le garagiste te demandait d’enfiler une blouse verte et de rester toute la journée pour qu’il t’explique le moteur, le 8 cylindres qu’est en V et que c’est ben ben mieux que les saloperies asiatiques ou européennes et plein d’autres choses que tu t’en cognes… Oh hé, là je viens chez toi pour un shake  up de mon engine… Fais ta job, là, et lâche moi la tuque avec tes bondieuseries de chez Général Motors ! Si je suis intéressé par la mécanique et les huiles de moteur, je fais ça moi-même et je viens pas me faire délester la pouche d’une centaine de piastres ! Ca coûte un bras…  Viens y à ta maudite affaire, check tes claques que je reprenne mon ostie de char… Faut qu’j’aille poigner des courses chez l’épicier et pis, c’est fin de semaine… j’veux aller chez Vidéo Beaubien, y z’ont des aubaines et si je décalice pas vite fait de ton garage, j’va tout louper d’intéressant et ma gang de cheums va s’casser le nez sur ma porte pisque je suis là, à t’écouter… GRRRR ! Tout le franc parler québécois ressort instinctivement quand on m’abat de technicités pas utiles… Mais là, avec le gars de ma boite qui me ciboirise le cerveau de ses détails de chialeux, je peux rien faire…  je C-A-P-O-T-E !!

L’informaticien, y fait pas que de te soûler de papotes inutiles, y te transforme en monstre d’intolérance, y te liquéfie le cerveau et déclenche des envies de tortionnaire… Y te fait détester l’informatique, le développement, le code, les url… même de courriel tu veux plus entendre parler !

Voilà, il fallait que ce soit dit : les «  informaticiens » et tout ce qui touche de près ou de loin à l’ « ingénierie » informatique, c’est rien que des chialeux ennuyeux !

Et si ils s’étonnent que les gens ne soient pas doués en la matière et montrent peu d’intérêt dans leur domaine, et ben faut pas ! Faut qu’ils oublient ça là aussi ! Perdez vos airs étonnés, messieurs les autistes évoluants… Votre monde n’est pas LE MONDE ! Avez-vous déjà entendu du syndrome d’Asperger ?

  

Framboise Charest-Lafleur

 F. Charest-Lafleur est née d’un père québécois et d’une mère française, ce qui en fait une « maudite française » à Montréal, une « américaine » à Paris et une « persona non grata » à New York… dès l’âge de six ans, elle découvre Creedance Clearwater Revival et la Belle Gueule… et que le bosquet d’herbes « dans le fond du jardin et qui sent bizarre » rend ses parents très contents et permissifs… Lui donnant un goût certain pour l’herboristerie, elle décide de devenir pharmacienne ou infirmière quand elle sera grande… c’est donc tout naturellement qu’elle embrasse la carrière de sociologue !

2 Commentaires pour “Développé… couché !”

  1. Rennt dit :

    Mr Tutulu, je crois que vous en dites trop ou pas assez… en tout cas, votre aigreur fait penser que vous êtes particulièrement touché par cet article… et donc, touché c’est coulé!

  2. denys villeray dit :

    J’ai rencontré de ces phénomènes, inutiles monstres de foire, lors de ma vie tumultueuse… Leur existence est un défi permanent à la pesanteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *