Apportez moi la tête de...

Télé-réalité-isons la St Sylvestre !

Le nouvel an arrive à grands pas et tout un chacun débat déjà de la touche originale à apporter à la fête. Organisera t-on une soirée déguisée ? Une soirée quiz ? Une soirée règlements de comptes ? Tout ça à la fois ? Et si, pour mieux coller aux années zéro, on télé-réalité-isait notre St Sylvestre ?

En premier lieu, on se cotisera pour se procurer des webcams qu’on prendra soin de disposer dans les angles de chaque pièce. On créera un blog pour l’avancement des rapports interpersonnels. Tout sera enregistré sur le site.

Ensuite, le casting. C’est obligatoire, il nous faut le gay de service, la pouf de service, le ténébreux, le veuf et l’inconsolé de service, le noir de service et surtout le beauf de service.

Faites le tour de vos amis pour déterminer le(s)quel(le)s vous manquent. Tous ces gens se trouvent facilement dans les pages jaunes (catégorie services). Ils en ont aussi chez Kiloukoi et Castomania. Bien entendu, il incombe que la soirée se tienne dans un appartement disposant d’assez de pièces pour que s’ourdissent dans les meilleures conditions des complots entre gens qui ne peuvent pas se saquer. Et aussi pour favoriser d’éventuelles galipettes entre gens qui se saquent un peu mieux. Par mesure de précaution à l’encontre des inévitables parangons de diplomatie, on établira des critères iniques pour déterminer qui fera la bouffe, qui dressera la table, qui changera la litière du chat, qui ira prévenir la mémé du dessus que la soirée sera très bruyante et qui montrera son cul au balcon. Cette simple manœuvre devrait garantir un minimum de tension. Et l’animateur ou -trice ? C’est la partie interlope de la planification. Le milieu de la prostitution télévisuelle est un milieu dangereux. Les délaissés des ondes tueraient pour faire parler d’elles ou eux encore une fois. Une fois déniché un de ces spécimens de dépendance cathodique (on les trouve souvent furetant autour des discothèques de province), le secret consiste à agiter une simili-gloriole devant son nez : « à toi la couverture de Télé Z ! A toi les tournées gala en Lozère et dans l’Aveyron ! A toi la promotion des DVD de karaoké ! ». Ainsi alléchée, l’à peine sous-vedette de jadis sera prête à signer n’importe quoi. On prendra soin de lui bander les yeux et on l’emmènera « au studio ». Tout naturellement, quand il/ elle se verra entouré(e) de webcams, la miss France ou le 2B3 (par exemple) retrouvera son caractère odieux d’antan, à supposer qu’il / elle l’ait jamais perdu. On veillera à le/la chloroformer, le/ligoter et le/la fourrer dans un placard avant l’inexorable toc-toc policier. Les forces de l’ordre ne voient jamais le racolage d’un bon œil. Une fois ceux-ci partis avec la moitié du restant des participants, on ira le/la déposer tout(e) entortillé(e) devant la rédaction du France 3 local. Ca fera un meilleur reportage que la gueule de bois de la préfète. Une fois le matériel technique et les caractères rassemblés, la fête pourra commencer. Tout sera prêt pour garantir une ambiance explosive !  On appellera des votes à main levée toutes les trente minutes (ou mieux, entre chaque plat !) pour décider qui doit repartir chez soi. Tous ceux qui auront tenu jusqu’à minuit pourront rester. On votera alors pour décider qui nettoiera le vomi des autres, qui neutralisera l’animateur/ trice, qui ouvrira la porte aux flics et qui réanimera le chat. Celle-là, de St Sylvestre, on s’en rappellera ! On pourra même la graver sur CD et le regarder en boucle pour se remémorer les trombines des bons vieux amis fâchés à mort!  

Lester LarzacAmicale Lycanthropique de Cornouailles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *