Apportez moi la tête de...

La mèche

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sentent bon le bonbon rose et le parfum cher et luxueux… ils s’habillent riches et sales à la fois, parce que dans leur monde, il faut être hippy chic ou garage choc… vous savez, comme ces faux trublions de Mamas and Papas à Monterey, avec leurs longues robes à 100.000 dollars achetées dans le plus luxueux magasin de fringues de Los Angeles avec cette punaise de Mia Farrow : « vas y, mama Cass, t’es trop belle dans ta toile de tente avec motifs boubous-indiens-navajos-hopis-du-peuple-de-la-pluie…. Tu ressembles à une princesse psychédélique… on en fumerait !! » s’exclamait alors cette bobo faussement hobo… Ob la di ob la da, life goes on Bra… Bordel !

Mais revenons en à nos putains de moutons, fiers garants de l’uniformisation de toute une soi disante jeunesse, qui n’a pourtant pas connu les affres du départ avec feuille de route à l’appui (maman, j’ai les foies, je vais à Carcassonne chez les paras…) mais qui veut rentrer dans l’ordre rétabli d’un désordre fictif et établi… ils sont des centaines, des milliers, toute une myriade de clones qui font douter de leur réel nombre tant la ressemblance idiophile est latente…

Je me rappelle encore de cette soirée de mai 2007… j’avais croisé au hasard des rues une bande de ces énergumènes endimanchés façon kinks à leur première communion : « hey, salut jeunes Beatles ! », lançais je, égrillard… ils me jaugèrent d’un œil torve avant de se diriger vers une des messes umpistes du grand soir… L’un d’eux, Ipod protubérant à la ceinture Gucci, laissait consciemment s’échapper bruyamment un flot musical rock and rollesque que j’identifiai comme les white stripes… C’est là que j’ai compris que les choses étaient en train de changer. Salement changer, je dirais même !

On en avait déjà senti les prémices, de ce bouleversement des choses, quand Manœuvre et Rock and Folk avaient versé de la prose dégoulinante quant aux Naast et autres Plasticines… Putain, c’est la nouvelle scène rock française et ce serait une très bonne alternative à la star ac’… Wé, mais on s’en fout de la Starnac, on vit très bien sans et on n’a pas besoin d’ersatz de pacotilles en supplétif à cette merde odorante. Du coup, maintenant, star ac et nouvelle star, tout le monde en basket avec les cheveux gras… A croire qu’ils ont pris des cours avec les Bikini Machine en terme d’huiles capillaires !

Du coup, ça devient dur de séparer le bon grain de l’ivraie ? Que nenni, chers lecteurs, regardez les bien, avec leurs mines réjouies et leurs yeux bovins, le dernier numéro de « mademoiselle âge bête » coincé sous le bras façon marie claire… on est loin du rockeur vindicatif, l’œil mauvais et l’haleine chargée d’une cuite qui subsiste depuis 10 ans… « Ce n’est guère mieux", me répondrez vous, psalmodiant méchamment sur l’éponge Ramonesque à rouflaquettes incorporées… Oui, c’est sûr, mais à son époque, quand on écoutait les Sex Pistols, on votait pas pour Chirac ou Sarkozy ! (Et que la mauvaise foi de cette précision ne vous échappe pas, lecteurs aiguisés que vous êtes, mais j’espère parfois que la virulence de certains papiers peut apporter le mauvais oeil aux incriminés !)

De l’insolence de la jeunesse à l’aigreur du trentenaire, il n’y a qu’un pas, c’est certain…mais il y en a pour qui la route est longue !

 

Elvis Kerffalec

5 Commentaires pour “La mèche”

  1. costagol dit :

    Ahahaha.on dirait qu’Elvis Kerfallec parle de toutes les petites pouffies habillées en rockeuses de chez la redoute.plein sur Rennes de ces petites gourgandines. Il faudrait que Lerennet lise un peu « mademoiselle age bete » (et sans culotte) et sans idées! Le top de la vulgarité.

  2. nico2467@wanadoo.fr dit :

    je ne vous dirais pas que du reste de notre imaginaire trops fournis de peut de chose il resterait et incongrusement d’autre possibilité adviendrerais .
    Que pourrions nous donc faire si notre cerveau se fesait anihiler par des ondes issue de l’informatique et autre source ?sonore? (soulmine) sous roche ou produit administrer de manière a se faire détourner 🙂
    les 2 vous me direz mais surtout de quoi cogiter sur l’avenir et de quelle façons alors répliquer .
    C que je ne saurait m’expliquer ne serait ce que je n’arrives que peut facilement a me concentrer correctement difficulter mémorielle vous me direz mes pour ma part se ne serait qu’1 soucis de drogue administrer outrageusement ds le genre de trip voir autre produit .
    C que c perturbant ne sachant jamais trops sur quoi l’on peut tomber et étant d’une dangeureuseter prouver

  3. Bouygues dit :

    Celà fait longtemps que la crête n’est plus… nous sommes dans l’ère de la parabole.

  4. Winston dit :

    Eh oui, mais tu as oublié l’insolente aigruer du jeune trentenaire…Dans un an j’y passe..Attnetion toutefois aux clichés facilement véhiculé sur l’apparence, on peut être un punk en costard, c’est même plus crédible qu’une crête de nos jours, avec ce putain de culte de l’apparence qui permet de faire à croire aux plus crédules que l’on est ce à quoi on ressemble (merde j’arrive pas à faire une phrase plus courte.
    Fuck the kids

  5. dom dit :

    et oui, et Franck Darcel vote au modem, avec son pote Daho… comme si il y avait des « âges politiques »… en même temps, ont ils déjà été authentique ces deux là? Je ne pense pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *