La télémission ou l'opium des cons

Quelle télé pour demain?

Haro sur la lucarne! Dans sa diligence à niquer tout ce qui ne profite pas à ses partenaires d'affaires de dans quatre ans, Mégalo 1er a décrété que la télévision publique devra être financée par l'opération du St-Esprit et/ou quelconque taxe ovale qui rebondira dans la gueule du citoyen.    

S'il y a lieu de se réjouir à la perspective de ne plus entendre un horripilant « les lave-linges durent plus longtemps avec Calgon » non plus qu'un davantage horripilant « efficace et pas chère c'est la MAAF que je préfère » (avec chorégraphie à deux balles et rictus monnayé de Daniel Prévost) sur les chaînes publiques, cette énième édit arbitraire soulève néanmoins une interrogation profonde parmi les masses qui se lèvent tôt et qui n'en chient pas moins financièrement: « pas possible, elle va être encore plus nulle, la télé? »

A première vue ça paraît infaisable, la télévision d'aujourd'hui étant déjà d'une indigence pitoyable. Il paraît ardu de faire plus plan-plan, gnan-gnan, cucul, bobo et nunuche que le service public actuel. Le JT de France 2 donne l'impression de ne pas vouloir y toucher. En tout et pour tout, le groupe France Télévisions est aussi subversif qu'un numéro du journal de Mickey. En ce qui concerne TF1 et M6, autant regarder des mouches se frotter les pattes sur un tas de fumier. Correction: mieux vaut regarder le tas de fumier. Le tas de fumier, il ne se fait pas de fric sur votre abrutissement. Il ne racole pas vos instincts les plus dégueulasses. Il ne fayote pas auprès du pouvoir en place. On n'irait pas jusqu'à lui donner une tape amicale, mais accordons-lui ceci: le tas de fumier, contrairement à Nonce Paolini, n'est pas un enculé. A sa manière, le tas de fumier, à la différence de TF1, participe à la culture de nos campagnes.

Trêve de comparaisons déséquilibrées et hors de propos, revenons-en à notre service public. Désormais donc, le président de France Télévisions sera nommé par le président de la République. Il ne touchera plus une thune du privé. Imaginons le service public de demain… Les nains de Fort Boyard seront délocalisés au Fort La Latte. Plus Belle La Vie sera filmé avec le téléphone portable de la rédaction du J.T. Il faudra vendre les hélicos de la Carte au Trésor pour pouvoir tenir le budget pressing de Julien Lepers et brushing de Gérard Holtz. L'inspecteur Derrick sera doublé par Brice Hortefeux dans une version remaniée de la série intitulée « Barre-toi Bamboula ». La garde des sceaux sera insérée numériquement dans les Feux de l'Amour dans le rôle de « Rachida froufroutante ». Des Chiffres et des Lettres sera remplacé par un jeu télévisé progressiste appelé Novlangue. Les programmes seront interrompus de 6h30 du matin jusqu'à 18h parce que les français se lèvent tôt et qu'ils travaillent plus pour gagner plus.

En repassant Vivement Dimanche à l'envers et en vitesse accélérée sur un magnétophone, on entendra distinctement: « Carla est belle, Nico est tout-puissant. On vous emmerde tous, cons de pauvres. » Le JT de France 2 deviendra l'organe du pouvoir, la voix de son maître, la langue qui pourlèche. La désinformation, entamée dès l'arrivée au pouvoir de Mégalo 1er (rappelez-vous les coups de fil comminatoires à la presse), la désinformation érigée en fière doctrine politique (rappelez-vous le fameux « c'est formidable, aujourd'hui quand il y a une grève en France, on n'en entend même plus parler »), la désinformation s'étendra comme un drap sur les ondes du service public. A cet instant, l'expression « sage comme une image » prendra tout son sens. Lyrisme à part, on s'en fout un peu. L'information est ailleurs.

Museler la télé à l'heure d'Internet, entre nous, c'est un peu con-con. On continuera de faire ce qu'on a toujours fait, ce que font tous les gens avisés de par le monde: snober le poste.

 

  Joe L'Trembleur        

2 Commentaires pour “Quelle télé pour demain?”

  1. janvier dit :

    merci d’écrire a ma place , de commenter mes fait et geste ainsi que la tronche que je tire pour savoir si kourou ou la nasa a un soucis de codage dans leur systémes monétaires .

  2. marm dit :

    si un jour je pouvais m’isoler pour ne plus avoir a supporter les déboires de certains capitaux j’espère pouvoir m’en sortir ors même ds l’espace cela n’est plus possible alors merde au con de capitaliste ne cherchant que a assouvir leurs besoin d’un porte monnaie bien remplis ne servant qu’a répandre désolation ds les champs de nos pays .
    marmotte
    < >

Répondre à marm Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *