La télémission ou l'opium des cons

Miss France Contre Les Myopathes

Mer ou montagne? Pizza ou chinois? Rollex ou rater sa vie? Bière ou bière? La vie est remplie de choix pires que cornéliens… Samedi dernier, c'était le summum annuel du dilemme cathodique dont on fait les pires discussions de bureau: Miss France ou Téléthon? Branlette ou B.A.?

D'entrée Nagui me demande de cracher au bassinet. « 55 millions c'est pas assez! ». De la part d'une crevure qui a empoché des sommes indécentes pendant des années pour présenter des émissions dans lesquelles il a passé sont temps à se foutre de la gueule des gens, ça n'inspire pas franchement la charité… Judicieusement, les caméras basculent vers de malheureux bambins en fauteuil. Immersion de quatre minutes dans le quotidien compliqué d'une famille touchée par la maladie. Là oui, d'accord.

Pas mal, la miss Bretagne de cette année. Pour une fois qu'ils nous en ont dégotté une de regardable.  Au moins celle-là n'a pas l'air d'avoir mariné dans les algues vertes. Mais alors quelles godiches… « Bonjour, je suis miss Dauphiné et j'aime l'équitation. Mon destrier s'appelle Brad. J'ai toujours rêvé de devenir princesse » (« J'ai posé avec un flamby dans le cul pour faire les magazines mais ça n'a pas marché »). Et ces airs niais! Ces sourires atrocement forcés! On dirait qu'on leur a soudé des dents sur la tronche. Ça leur fait des rictus de terminators.

 

Retour furtif sur la myopathie. Les grandes marques se font mousser. « Au nom de la grande distribution philanthropique, j'ai l'honneur de vous remettre ce chèque de 200.000 euros. ». C'est la preuve que les grandes enseignes veulent le bien de tous! Les grandes enseignes sont des citoyens chic! Incidemment j'aimerais bien moi aussi que ma banque me fournisse des chèques de trois mètres de long sur un mètre de large. Ça fait tout de suite grande cause nationale. T'achètes une brique de lait avec, tu passes pour le sauveur des éleveurs français! 

 Bon, ça y est, elles sont en maillot? Damnation, il fallait que je tombe sur cette abomination. La plus infecte déjection de nightclubeur de 2009, le nauséabond « Tonight's Gonna Be A Good Night » qui a purulé dans le monde entier depuis qu'il a remplacé l'abject remix techno de « Seven Nation Army » comme horreur préférée des crétins de partout. Alors là, non. J'ai déjà fait preuve de bonne volonté en supportant un pot-pourri fétide de Michael Jackson il y a dix minutes. C'est pas comme ça que vous allez me faire bander. Zappette!  

Tiens, on dirait une pub. J'ai dû me tromper de chaîne. Mais non, revoici le plateau du Téléthon. Nagui remercie le CSA pour cette dérogation spéciale et nous assure que la thune rapportée par ces réclames finira toute entière dans la cagnotte caritative. C'est qu'on a un record à battre! Il faut à tout prix faire mieux que l'année passée (sinon quoi, bordel? )! Une intervenante illuminée lâche le mot « performance » et se prend à entonner « We are the champions ». Encore et toujours cet esprit de compétition de merde. Comme quoi le sarkozysme a fini par imprégner les esprits, à force…

 Pourquoi la plus vilaine du lot termine toujours dans le dernier carré? Y aurait-il un lobby des moches de France? Ça expliquerait les rombières du gouvernement. La discrimination positive des laides serait-elle inscrite aux règlements du comité? Ça expliquerait Geneviève de Fontenay. Ah non, c'est vrai, ce sont les français qui votent. Pour les aguicher, les finalistes tortillent du cul et minaudent à qui mieux-mieux. La Dombasle n'est pas en reste. Foucault foucaulte. Les téléspectateurs appellent. 

Ils n'appellent pas assez le 3637. On se démène à France 2. Pas pour remercier. Pour culpabiliser. Comment voir le désarroi de ces familles et ne pas avoir envie de donner? Mais pardi, par habitude! J'en a vu tellement, du malheur à la télé. Au 20h. Dans des talk-shows. Dans des documentaires. Des heures et des heures de souffrance. De l'horreur, de la barbarie, de la poisse en long, en large et en travers. N'en jetez plus, ça ne me fait plus rien. Petit écran, tes animateurs faux-derches, tes journalistes piteux, tes témoins enfarinés m'ont parfaitement immunisé, depuis le temps!

 

C'est Miss Normandie qui a gagné! C'est vrai qu'elle est mignonne, ma foi. Le compteur affiche 90 millions de promesses de dons. Le record de l'année précédente tient toujours. Effet crise ou effet Pierre Bergé? Et si les gens en avaient marre, tout simplement, de l'émotion sur commande, de la sympathie orchestrée? Générique de fin. Voilà, c'était la télé de papa. Un jury de célébrités, un système de vote par téléphone, des nunuches exhibitionnistes. Manipuler l'empathie, impliquer le spectateur, mettre en scène un décompte implacable: tout bien considéré, la télé-réalité ne date pas de la dernière pluie.

 Jo L'Trembleur

1 Commentaire pour “Miss France Contre Les Myopathes”

  1. Honorine dit :

    J’aime !
    Désolée, c’est le symptôme Facebook.

Répondre à Honorine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *