La télémission ou l'opium des cons

La fève du dimanche soir.

Le désert télévisuel du dimanche n'est plus à prouver… quand météo rime avec flemme et glandouille, on se surprend à éclairer la lucarne d'un coup de télécommande bien ajusté, histoire d'enfourner la galette du roi Peter Sellers dans "the pink panther strikes again" et de s'en délecter… Qui qu'aura la fève?

Paf! La zapette bien ajustée, on flingue à tout va, juste avant de lancer le disque… on glisse sur certains logos comme sur une perruque gorgée de Pento, dédaignant les relookages des hideux aux fringues Pantashop, envoyant tous les maçons de l'extrême ad patres…

Arrêt sur Arte. Là, stop! On ne bouge plus, les mains moites et la gorge serrée… La chaîne franco-teutonne diffuse The Thing from Another World et personne ne m'a rien dit. Je pense téléphoner à la fédération, chez Howard Hawks, pour me plaindre mais on est dimanche et je sais qu'Howard ne répond jamais au téléphone le dimanche, rapport au loto hebdomadaire de Plumaudan.
Déjà, mauvais signe, pas de sous titres sur les images… on monte le son et là, c'est la catastrophe. Des impurs improvisent mollement sur les images du film, remplaçant les dialogues originaux par une tentative humoristique de mauvais aloi. Prenons donc renseignements avant d'excommunier ces indélicats.

L'émission se nomme "personne ne bouge" et c'est l'oeuvre de Collin, Mauduit et Bonneau, les anciens de France Inter. Emission culturelle ambitieuse et avec un potentiel… mais que sur papier. Les gaziers y introduisent un humour de soudard, s'enlisant dans des détournements pourris, science où un Mozinor excelle.

La rage nous vient quand on apprend que la productrice de l'émission a lâché 100,00 euros pour avoir le droit d'exploiter les films de la RKO, catalogue démentiel d'où est d'ailleurs tiré le "the thing…" Ainsi, on aura le droit à un détournement de "Fort Apache" ou "Citizen Kane"… mais passer les films en entier et en version originale, que dalle, nib, macache. "On n'est pas dans un ciné club, non plus, des fois… Hein!"

Peter Sellers sera définitivement le roi ce soir.

1 Commentaire pour “La fève du dimanche soir.”

  1. J.M. MARTIN dit :

    Bonjour,

    Si je n’avais pas aimé certaines de vos indignations, je n’aurais même pas pris le temps de rédiger le moindre commentaire .

    Je n’ai qu’une réaction à cette article : Mais pourquoi donc continuez-vous à payer une redevance et ne bazardez-vous pas cet appareil de propagande publicitaires pour le remplacer par un simple appareil de radio où sur France culture et France musique vous pourrez obtenir des programmes culturels de qualité ?

    Cela fait plus de dix ans que j’ai éliminé tous les appareils de télévisions de chez moi (j’en avais jusque dans les toilettes) et je m’en porte beaucoup mieux .

    Toujours un livre en attente, lorsqu’on a une petite envie de distraction et vous n’êtes plus soumis à cette très désagréable impression qu’on vous fournit un film ou un reportage intéressant juste pour vous faire encaisser 20 minutes de publicités mensongères .

     

    Ce n’est qu’un point de vue singulier, mais quand je vois le chiffre des déclarations fiscales sans redevance qui augmente d’années en années, je me permets de penser que je ne suis pas un cas isolé .

     

     

    Bien cordialement .   J.M. MARTIN

     

     

Répondre à J.M. MARTIN Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *