Long Jeu II… Le Pick Up.

Long Jeu II… Le Pick Up.

Un peu excentré sur l’avenue des Pins Est, le « Pick Up » est un de ces endroits où l’on n’atterrit pas par hasard. Vous y apercevrez rarement un quidam qui cherche le dernier Cow boy fringant ou le triple album de Céline à Végas… Pas de supports numériques dans cette boutique, si ce n’est quelques productions garage locales… Par contre, du vinyle, des tonnes de vinyles comme s’il en pleuvait.

La suite

Long Jeu

Long Jeu

Certains endroits trépassent avec les hommes qui les ont habités… C'est le cas de cette échoppe au plafond bas cachée au fond d'une traboule discrète reliée à la place St Léger à Chambéry. « Le Chant de La Sirène », sanctuaire savoyard du vinyle, est mort en même temps que son propriétaire Gilles il y a quelques mois…

 

 

La suite

American Ninja versus French Kamikaze

American Ninja versus French Kamikaze

Alors que les armées des plus puissants pays industrialisés s’emploient à grands frais à retrouver ben Laden, un quinqua américain part traquer le dit convoité, seul, avec un flingot, une épée et un couteau… Ah ben alors, on n’avait pas vu ! On regardait le match de foot !

La suite

Le Massacre était presque parfait.

Le Massacre était presque parfait.

Le 25 avril dernier, l'Olympic de Nantes recevait le Brian Jonestown Massacre canal historique. Parmi les huit musiciens présents sur scène ce soir-là, plusieurs revenants des chahuts d'antan: Joel Gion, Rob Campanella et  Matt Hollywood. Au programme, le répertoire des années « Dig! ». Sans les prises de tête. La suite

Raymond Charles Lamontagne

Raymond Charles Lamontagne

En trois albums, l’ermite hirsute a su s’imposer comme un grand compositeur folk américain. On est loin des scènes dites anti-folk et autres bidouillages à base de ukulélés mal exploités, loin des tendances americana-esques qui font la joie des lecteurs de Elle ou autres suiveurs vêtus de papier glacé… on est tout simplement dans la grande tradition nord américaine des chanteurs racés, celle des bonshommes qui savent raconter des histoires en nous faisant chialer.

La suite

Le parti d’en rire

Le parti d’en rire

Pour des raisons d'hygiène psychique, il convient de prendre à la blague certaines conventions affligeantes de notre société. Prenez l'entretien d'embauche. Une farce moisie. Un pantomime ridicule. Le plus souvent, il s'agit de donner deux défauts et deux qualités à une cagole qui se prend alternativement pour une jurée de la Nouvelle Star, la psychologue de Madame Le Figaro et les deux Eric d'« On n'est pas couché »… et dont il importe d'éviter tout du long de croiser le regard, dans lequel défilent comme au karaoké les paroles de « Femme des années  80 ». La suite

The pacific

The pacific

Dans « the pacific », on n’est pas là pour couper les poils de cul en quatre… Forts de leur expérience de Band of Brothers, le tandem Spielberg/Hanks sait y faire pour inoculer la violence à l’état sauvage et le stress des combats…

La suite

Mon tailleur a de l’oseille

Mon tailleur a de l’oseille

Aujourd’hui, le monde francophone, c’est un peu plus de 200 millions de personnes… Avec un rayonnement culturel digne d’un village eskimo de 38 âmes et 56 chiens de traîneau… tout en considérant que le chien de traîneau n’a plus d’âme depuis la version bibliothèque rose des œuvres de Jack London.

La suite